Compte tenu des millions de commandes reçues par Amazon chaque jour, celui-ci compte accélérer le rythme de travail de ses employés à l’aide de bracelets connectés. À cet effet, le géant du e-commerce a déposé deux brevets y afférents en vue d’améliorer les performances de travail de ses préparateurs de commande.

L’élaboration de bracelets connectés professionnels dédiée à l’équipe de recherche d’Amazon

bracelets connectés

Les deux brevets récemment déposés par Amazon concernent la création de bracelets connectés professionnels pouvant localiser un préparateur dans le dépôt de l’entreprise. Ils ont été validés par le United States Patent and Trademark Office le 30 janvier dernier. Le média GeekWire en a d’ailleurs déjà parlé et détaille le fonctionnement des dispositifs.

L’élaboration de ces bracelets connectés a été confiée à l’équipe de recherche et de développement d’Amazon. Ces accessoires objets connectés ne profitent pas qu’à l’entreprise dans le cadre de son travail, mais aussi au salarié. En effet, ils aident ce dernier notamment dans la recherche de l’emplacement d’un produit. Le traitement de commande se révèle alors plus simple et plus rapide, ce qui améliore la productivité de la société.

 

Obtenir au meilleur prix

 

Bracelets connectés professionnels : comment ça marche ?

bracelets connectés

L’activation du système de ces bracelets connectés professionnels comme le bracelet Fitbit Ionic requiert quatre éléments : les bracelets, une antenne fixe, un émetteur-récepteur RF et des modules de gestion. Lorsque le préparateur range un produit dans un mauvais emplacement, les dispositifs alertent immédiatement les responsables en vibrant. Ils permettent également de retrouver un produit en vibrant de plus en plus lorsqu’on s’approche de la cible.

Ce type de dispositif se révèle efficace pour surveiller des employés au travail. Et apparemment, Amazon n’est pas la seule entreprise à en développer. Dans le cas de Bosch par exemple, ce genre de bracelet est utilisé pour valider les étapes d’assemblage de composants électroniques. Bref, ce sont les entreprises qui en profitent le plus. Pour les salariés en revanche, leur utilisation est plutôt mal-vue. En effet, ceux-ci craignent une surveillance abusée, voire détournée.

LAISSER UN COMMENTAIRE