Lors du Salon Milipol, qui s’est tenu à Paris en novembre dernier, plusieurs sociétés françaises ont présenté leurs projets de sécurité impliquant des drones. Découvrez plus de détails dans cet article de techmoka.

Drones

Un événement dédié à la sécurité

Le Salon Milipol a eu lieu le 21 au 24 novembre dernier à Paris-Nord Villepinte. Il s’agit d’un événement spécialement dédié à la sécurité. Les entreprises œuvrant dans ce domaine ont donc eu une opportunité de montrer leurs nouvelles trouvailles. Parmi elles, certaines ont proposé des solutions innovantes en utilisant des drones.

Drones

La vidéosurveillance

Azur Drones a présenté un nouveau système d’intervention rapide et autonome qui n’ont rien à voir avec ces drones commerciales comme le 3DR Solo. Il s’agit de Skyetech. Il fonctionne en étant relié à distance aux détecteurs de la maison. Sous 25 secondes après une alerte, il se met en marche pour prendre des photos de la scène tout en les envoyant à l’opérateur principal. Il pourrait être combiné avec le drone Protector de l’Hercules 10 (Drone Volt) pour asperger automatiquement les intrus de lacrymogènes.

Une surveillance rapprochée

Azur Drones a également produit le système Flying Guard. Il s’agit d’un drone filaire planant à 100 mètres du sol pour une durée de 8 heures non-stop. Il est relié au sol par sa station d’alimentation. Doté d’une boule optronique, il arrive facilement à surveiller 10 km à la ronde. Ce produit est destiné à surveiller un vaste territoire comme une base militaire, une centrale nucléaire ou encore une raffinerie.

Un outil de tracking

Et on a gardé le meilleur pour la fin avec l’Héliplane de Drone Volt. Il s’agit d’un « drone à tout faire ». En plus de pouvoir décoller à la verticale, il peut réaliser une mission de surveillance sur une portéede 80 km. Il peut traquer une cible en mouvement et envoyer des photos en temps réel sur une distance de 20 km maximale. Il est indétectable aux radars, car ne produit pas de chaleur.

LAISSER UN COMMENTAIRE