Le fabriquant japonais Fujifilm a récemment présenté le Fujifilm X-T2, successeur du X-T1 sorti en 2014. Ce nouveau modèle montre l’envie de Fuji de se démarquer en proposant un hybride compact expert aussi bon en photo qu’en vidéo, avec des technologies qui se différencient de celles utilisées par les marques concurrentes. On peut par exemple citer l’utilisation de la toute nouvelle génération de capteur X-Trans III dans ce Fujifilm X-T2.

Capteur X-Trans III

Cette technologie de capteur repose sur la suppression de la matrice de Bayer (filtre qui attribue les couleurs RVB aux photosites et qui équipe tous les autres appareils du marché) qui a été remplacée par un filtre X-Trans III répartissant les filtres RVB différemment, ce qui est censé améliorer les détails de l’image tout en corrigeant certains défauts d’aliasing. Ce capteur est au format APS-C avec une résolution 24,3 Mpx pour une plage ISO allant de 100 jusquà 25 600 en mode étendu.

Fujifilm X-T2 vu du dessus

Le boîtier en alliage de magnésium à été conçu pour être ultra résistant, et ne pèse que 60g de plus que son prédécesseur qui avait un poids de 507g nu. Sur la face du dessus, on peut voir trois molettes : une pour contrôler la vitesse d’obturation, une autre pour les ISO et une dernière pour la compensation d’exposition. Avec ces molettes physiques, le XT-2 offre une belle ergonomie mais aussi une excellente réactivité. A noter qu’un joystick a été ajouté afin de faciliter la sélection du collimateur de mise au point. Cependant, l’ergonomie du viseur n’est quant à elle pas des meilleures avec sa position centrée et non à une extrémité du boîtier (contrairement à de nombreux hybrides) obligeant ainsi le photographe à coller son nez sur l’écran lorsqu’il souhaite regarder dedans.

Fujifilm X-T2 sur un rig

Côté connectique, ce Fuji offre un double logement SD pour plus de sécurité, une prise mini HDMI, un connecteur UBS 3.0 et deux prises jack 3,5 et 2,5mm.

Ce nouveau modèle devrait être plus rapide et réactif notamment en ce qui concerne l’AF, l’allumage et la rafale, grâce à un nouveau processeur. Le X-T2 dispose également d’un mode Boost permettant d’améliorer les performances du boîtier au détriment de la batterie, ce qui est très intéressant pour les moments intenses auxquelles certains photographes sont confrontés.

Pour le viseur électronique, il s’agit d’un OLED 2,36 points, ce qui reste correct sans pour autant être exceptionnel. A noter que ce viseur propose tout de même un taux de rafraîchissement important de 100px ainsi qu’une luminosité de 100cd/m2.

Pour le mode rafale, la fréquence de prise de vues est de 8ips avec l’obturateur mécanique et de 14ips avec l’obturateur électronique. A noter qu’avec le grip booster, la rafale mécanique est capable de monter a 11ips.

Fujifilm X-T2 avec GripL’auto-focus a aussi été grandement amélioré sur ce boîtier, avec des modes s’adressant particulièrement aux photographes de sport et une bien meilleure réactivité.

La vidéo 4K fait aussi son arrivée sur ce modèle avec un enregistrement en H264 supportant un débit de 100 Mb/s. A noter que durant l’enregistrement, la vidéo est rognée de 1,17x. Fuji a par ailleurs implémenté un profil gamma log, le F-Log, pour pouvoir étalonner l’image en post-production. Voici pour exemple cette vidéo réalisée par E. Pampuri avec le Fuji X-T2.

Il est aussi bon de rappeler que la gamme d’optique Fuji est assez importante et de très bonne qualité, et couvre les focales allant du grand angle aux téléobjectifs.

Objectifs Fujifilm

Le Fujifilm X-T2 sera disponible à partir du 8 septembre et il faudra compter environ 1700€ pour faire l’acquisition du boîtier nu.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE