Une intelligence artificielle permet maintenant de détecter les visages et de reconnaître les gens.

La société BrainChip développe une nouvelle technologie sous forme d’un logiciel pouvant faciliter grandement la tâche aux forces de l’ordre. D’ailleurs, cette nouvelle forme d’intelligence artificielle a déjà remporté le Prix de l’Innovation pendant le salon Milipol en novembre dernier à Paris. Le site Techmoka vous en dit plus sur cette nouvelle technologie.

Intelligence artificielle

Une approche dépassée

Le logiciel créé par BrainChip change la donne. En effet, il permet la reconnaissance faciale à un niveau supérieur. Jusqu’à présent, si une caméra de surveillance a saisi le visage du malfaiteur, les policiers devaient suivre une technique dépassée pour effectuer la reconnaissance faciale. Ainsi, ils basaient leur analyse sur des séries de points formés par la bouche, les yeux et le nez. Pour ce faire, il fallait disposer d’un puissant calcul et d’une image de base en haute définition.

 

Intelligence artificielle : Une technologie révolutionnaire

Cette IA fonctionne par « apprentissage non supervisé ». Le réseau n’a pas été entraîné à reconnaître les visages suite à un processus d’apprentissage. Il le fait directement sur une seule photo. Dans ce sens, il marche en différenciant les points répétitifs et les rassemble par analyse de données similaires.

Intelligence artificielle

Il faut au moins une photo de 24 X 24 pixels pour obtenir un résultat en temps réel. De même, il faut préalablement créer une image à partir d’une photo ou d’une vidéo. Plus c’est détaillé, mieux c’est ! Donc, il faut ressortir les détails distinctifs comme un tatouage, le motif de son vêtement, une grosse cicatrice, etc. Le logiciel compare après le modèle obtenu à d’autres images et enregistrements. Après, il produit une vingtaine de captures représentant au mieux ce modèle.

Adeptes de high-tech, retrouvez aussi notre guide complet refroidisseur gamer.

Bon à savoir : L’entreprise BrainChip a vu le jour en Australie et s’est étendue en Californie. En outre, il a acquis par rachat la société Spikenet originaire de Toulouse, France, le berceau de cette technologie.

LAISSER UN COMMENTAIRE