L’association « 40 millions d’automobilistes » a récemment lancé une application spécialement destinée aux conducteurs. Il s’agit d’une application qui signale l’état de dégradation de certaines routes sur le trajet poursuivi. Une application plutôt nécessaire, voire indispensable, pour anticiper la détérioration des véhicules.

application

Partie intégrante de l’opération « J’ai mal à ma route »

Il y a deux ans, 40 millions d’automobilistes avait créé un site web sur lequel les conducteurs signalaient les routes en mauvais état. Pour conforter le parlement à financer l’entretien des routes pour cette année 2018, ce site a inspiré ses créateurs pour réaliser une application mobile à cet effet. Etant donné que la majorité des conducteurs restent connectés à internet sur leur smartphone, cette idée constitue une solution efficace pour préserver l’état des voitures.

La sécurité routière peut être améliorée à l’aide de « J’ai mal à ma route » sur les modèles de smartphones 2018. En effet, cette dernière réduit les risques d’accidents en renseignant précisément sur le niveau de dégradation. Le bilan sur son utilisation sera effectué d’ici six mois, permettant de mettre à jour la liste des routes les plus dégradées.

application

Utilisation de l’application

En ouvrant l’application « J’ai mal à ma route » sur un smartphone Androïd ou iOS, le signalement s’effectue en seulement quelques clics. Il suffit de s’arrêter en bord de route pour activer le signalement. À noter que le téléphone doit intégrer un système de géolocalisation pour que l’application fonctionne. Lorsque vous êtes en face d’une route abîmée, définissez le niveau de danger et ajoutez une photo sur l’application. De cette manière, les autres automobilistes seront avertis dès leur passage sur la route mentionnée. L’application permet aussi d’indiquer si des travaux ont été ou non effectués sur les lieux.

La qualité des routes nationales et départementales continue à se dégrader. C’est pourquoi 40 millions d’automobilistes s’efforce de maintenir son site en ligne afin d’informer et protéger les conducteurs. Cela dit, les communes et les départements concernés procèdent à divers entretiens malgré l’insuffisance budgétaire pour la réparation des routes. Etant donné que cette situation nuit considérablement à la sécurité routière, l’association des automobilistes s’efforce de poursuivre son opération.

LAISSER UN COMMENTAIRE