Le bilan annuel de 2017 du cabinet IDC vient de sortir. Et les chiffres sont plutôt inquiétants du côté du marché des tablettes. Apparemment, la vente de ces équipements traverse une crise qui dure déjà depuis 2016. En effet, lors du MWC 2018, les visiteurs ont constaté la mort des tablettes durant les jours d’expositions. Les constructeurs sont d’ailleurs nombreux à jeter l’éponge face à cette recrudescence des ventes. Zoom sur l’état du marché des ardoises tactiles !

Des chiffres qui inquiètent les fabricants

Marché des tablettes

De plus en plus de consommateurs considèrent que les tablettes manquent d’utilité. Le rapport d’IDC le confirme, avec une chute de 9 % du marché des tablettes enregistrées en 2017 par rapport à l’année précédente. Ce chiffre correspond à 36,2 millions d’appareils vendus. Cette quantité est comparable aux ventes de 2012.

Apple continue à dominer ses concurrents avec la marque de tablette iPad, avec une part de 24,6 %. Samsung suit la marque à la pomme avec 16,5 % des parts du marché. Sur ce marché en pleine décroissance, seul Huawei est parvenu à faire augmenter ses ventes de 31,7 %. Décidément, le fabricant chinois ne s’est pas laissé intimider par les deux géants du classement en proposant des modèles à la fois performants et moins chers.

Le manque d’intérêt des consommateurs vis-à-vis du marché des tablettes comme source du problème

Marché des tablettes

Avec l’évolution des technologies utilisées sur les smartphones comme la marque Echo par exemple, les consommateurs commencent peu à peu à se lasser et à oublier les équipements du marché des tablettes. D’autant plus que les téléphones les plus haut de gamme coûtent nettement moins chers que les ardoises tactiles. Il va sans dire que les prévisions pour le marché des tablettes ne sont pas très encourageantes pour les constructeurs.

Notons que le marché des tablettes est assez mûr, puisqu’il a été fondé depuis dix ans. L’histoire des tablettes est marquée par le premier iPad d’Apple. D’autres appareils n’ont pas tardé à concurrencer celui du géant américain, à commencer par les tablettes du fabricant sud-coréen Samsung. C’est à partir de 2015 qu’une baisse des ventes a été enregistrée. Cette baisse se poursuit encore aujourd’hui et constitue une menace potentielle pour les principaux acteurs du secteur. Si 2017 n’a pas été une année très fructueuse pour la tablette, qu’en sera-t-il pour 2018 ? Les spécialistes restent sceptiques face à cette question.

LAISSER UN COMMENTAIRE