Les objets connectés ont pour rôle de faciliter et d’agrémenter le quotidien des personnes et des entreprises. Les concepteurs s’attendaient alors à ce que de tels produits puissent révolutionner le monde de la technologie moderne et attirer le plus de monde possible. Toutefois, le développement du marché des objets connectés peine à évoluer. Des objets connectés cosmétiques aux Smarts gadgets en tout genre, il y en a pour tous les goûts. Toutefois, on se demande pour quelle raison un tel ralentissement des ventes est-il possible. Réponse détaillée dans cet article !

 marché des objets connectés

Marché des objets connectés : Une adoption difficile pour les utilisateurs

Adhérer à un tel virage numérique dans son quotidien peut chambouler ses habitudes. Déjà, les technologies utilisées sont très variées et nécessitent une certaine pratique avant d’être adoptées. On distingue par exemple deux types d’appareils connectés : les wearables « bracelets, vêtements, montres connectées…) et la smart home (lampes, cuisine, chauffage connecté…). À chaque objet connecté son utilité ! Mais innover dans l’utilisation de ces accessoires dissuade les consommateurs à acheter.

marché des objets connectés

Par ailleurs, l’activation de certains objets requiert quelques informations personnelles sur l’utilisateur. Sauf qu’actuellement, la protection des données personnelles et sensibles freine l’adoption du grand public. En effet, les gens ont tendance à se méfier de tout logiciel ou appareil innovant dans le contexte où ceux-ci pourraient dévoiler leurs coordonnées GPS, leur état de santé ou encore l’adresse de leur domicile.

 

Retrouvez dans cette même optique notre test Google Home Max, un gadget qui se veut optimiser votre quotidien.

 

Un déploiement lent auprès du grand public

Sur le marché des objets connectés, les startups et grandes entreprises œuvrant ans la conception des objets connectés rencontrent manifestement quelques difficultés à déployer leurs produits. La majorité de ces acteurs sont passés par des stades difficiles, notamment la conception d’objets susceptibles d’être inutiles aux consommateurs, le lancement d’un produit sans étude de marché, le blocage de la sortie d’un prototype… Certains d’entre eux se sont même mis à l’arnaque pure et simple pour développer leurs chiffres.

marché des objets connectés

Compte tenu de tous ces échecs, les consommateurs restent sur leurs gardes. Les objets connectés ont vite été considérés comme des appareils non-fiables. Bien qu’il faille tout connecter de nos jours, les particuliers et les entreprises ne veulent se risquer à investir dans des produits inutiles et potentiellement dangereux. Cette image des objets connectés ralentit alors l’évolution du marché de l’IoT.

LAISSER UN COMMENTAIRE