Le marché de la réalité virtuelle étant encore récent, HTC a décidé de miser sur ce secteur pour sortir la tête de l’eau. En effet, le déclin du marché du smartphone impacte lourdement sur l’avenir du constructeur taïwanais. C’est à l’occasion du Mobile World Congress de 2018 que sa présidente, Cher Wang, a présenté un nouveau produit lié à la réalité virtuelle et augmentée : le Vive Reality. Du coup, la 5G deviendra une nécessité pour appliquer la puissance du cloud à ce casque de réalité virtuelle ou augmentée.

HTC : vers la sortie du marché des smartphones

HTC

En optant pour cette alternative, HTC pense atténuer, voire combler, ses pertes financières. Dans cette optique, la firme a déjà vendu 70 % de ses actions R&D à Google en 2017 pour 1,1 milliards de dollars. La démission de Chialin Chang, le président de la division smartphones, ne s’est pas fait attendre. En parallèle, plusieurs licenciements ont été effectués sur la région nord-américaine.

Toutefois, le fabricant taïwanais ne compte pas s’arrêter à produire de nouveaux smartphones comme le HTC 10 qui est parmi notre suggestion dans le guide d’achat smartphone 2018. Mais au rythme de la baisse actuelle de ses chiffres, la firme est susceptible de quitter définitivement ce domaine vers 2020. Selon Mia Huang, analyse chez Trendforce, tout dépend de l’état du marché.

Vers la conquête du marché de la réalité virtuelle

HTC

Compte tenu de la dégringolade du marché des smartphones, Vive Reality ainsi que le révolutionnaire Vive Focus constituent l’unique kit de survie d’HTC. D’ailleurs, la firme taïwanaise a déjà constitué une unité spéciale dédiée à la réalité virtuelle. Elle a d’ores et déjà puisé dans ses principales ressources pour investir dans ce projet. Mais même avec un budget conséquent, les revenus générés par cet investissement ne parviennent pas encore à combler les dépenses.

Malgré l’état financier critique d’HTC, celui-ci reste optimiste quant au futur de Vive Reality. Le marché actuel de la réalité virtuelle est encore immature, d’où cette persévérance de l’entreprise à poursuivre son projet jusqu’à pleine maturation du marché. Pour rester sur les rails, le taïwanais devra continuellement investir pour assurer une croissance continue de ses chiffres et sortir sa tête de l’eau.

LAISSER UN COMMENTAIRE