Actuellement, les compagnies d’assurance proposent différentes garanties pour faciliter le quotidien des gens, principalement en ce qui concerne la santé, les véhicules et les propriétés. Et pour pouvoir s’imposer sur le marché, elles intègrent souvent des données connectées dans leurs garanties. Bien que la mise en place de ce genre de service prenne du temps, elles n’ont pas hésité à inclure l’utilisation d’objets connectés dans leurs offres. En effet, les objets connectés sont actuellement une des révolutions de la technologie tendance, par exemple les objets connectés cosmétiques en vogue. Elles ciblent à la fois les entreprises et les particuliers.

Les entreprises : les principales cibles des compagnies d’assurance

compagnies d’assurance

La sécurisation du travail en entreprise fait partie des principales préoccupations des compagnies d’assurance. A cet effet, ces dernières ont mis en place des garanties sur l’utilisation d’objets connectés visant à récompenser les salariés. Les entreprises souhaitent souvent protéger les données de santé de leurs employés.

La base de l’utilisation des objets connectés vise à réduire le montant des primes d’assurance santé en vue de récompenser le bon comportement des salariés. Ce mode de gratification se révèle très efficace aux Etats-Unis. Déjà que le coût de l’assurance santé est très élevé dans l’outre-Atlantique, les salariés sont de plus en plus intéressés par ce genre d’offre. C’est ce qu’affirme en tout cas le directeur des assurances collectives de Generali France, Yanick Philippon.

Des garanties également adaptées aux besoins des particuliers

compagnies d’assurance

Les particuliers ne sont pas en reste en ce qui concerne les nombreuses garanties actuellement proposées par les assureurs. En effet, les objets connectés, de par leur variété, aident les préparateurs de commande par l’intermédiaire d’un bracelet connecté spécial, notamment au maintien à domicile des personnes âgées. Ils surveillent par exemple la tension et les mesures cardiaques à tout moment de la journée.

Des expériences en matière de santé connectée sont d’ailleurs déjà menées par différents assureurs, telles que la filiale d’assurance de BNP Paribas. Les objets connectés intègrent un algorithme qui alerte directement le médecin traitant, permettant ainsi une intervention rapide. Il ne reste plus qu’à savoir si les Français sont prêts à dévoiler toutes leurs données personnelles aux assureurs pour généraliser les garanties sur les objets connectés.

LAISSER UN COMMENTAIRE