Le dernier rapport de 2018 publié par Menlo Security sur la sécurité des sites web n’est pas des plus rassurants. En effet, près de 42 % des 100 000 sites les plus visités représentent un danger potentiel aux internautes, notamment en exécutant des logiciels vulnérables ou en distribuant des virus. Les brèches sur les informations personnelles des utilisateurs sont aussi fréquentes. Menlo Security base ses chiffres sur les données Alexa, un site de statistique sur le trafic web mondial.

Consultez ici également l’article concernant la nouvelle taxe web pour des raisons fiscales. En effet, c’est le cas des géants du web au Canada.

Des sites web personnels et logiciels obsolètes de moins en moins sécurisés selon Menlo Security

sites web

Pour Menlo Security, la prudence doit être de mise pour les internautes, surtout vis-à-vis des blogs personnels. Leur niveau de risque s’avère assez élevé selon Thomas Chopitea, créateur de la plateforme. La consultation des médias sur réseaux sociaux ou en ligne, des sites de voyage et des plateformes de divertissement serait également risquée. En bref, tout est risqué !

Le côté « désuet » de chaque logiciel hausse considérablement son niveau de risque. En effet, Menlo Security classe les sites obsolètes au premier rang des plus risqués, à raison de 51 000 sites concernés. On compte à peu près 24 000 d’entre eux qui ont laissé quelques brèches au cours des 12 derniers mois.

L’isolation de tout le trafic du web : une solution déjà entamée par quelques entreprises

sites web

Apparemment, les entreprises du web n’ont pas tardé à trouver une solution pour remédier à l’affluence des blogs peu sécurisés. À cet effet, la plupart d’entre elles misent sur l’isolation du web en rachetant d’autres firmes. C’est par exemple le cas de Symantec qui a racheté Fireglass l’année dernière. Il y aurait également des causes en rapport à la neutralité des services Internet d’aujourd’hui.

Selon Amir Ben-Efraim, PDG de Menlo Security, le déport du rendu web doit être généralisé sur toutes les catégories de site. De cette manière, les mauvais logiciels seront intégralement bloqués et la sécurité du web en serait optimisée. Cela dit, cette solution ne fait pas l’unanimité puisqu’elle peut impacter sur les performances ou le déploiement de sites web. En parallèle à cette approche, la navigation sécurisée en Cloud constitue également une excellente option.

LAISSER UN COMMENTAIRE