De nos jours, les sites de vente en ligne attirent de plus en plus d’internautes. Des applications dédiées sont d’ailleurs déjà téléchargeables sur smartphone afin de simplifier le quotidien de la clientèle. Mais l’utilisation de ces « applications espions » n’est malheureusement pas sans conséquence. En effet, des malwares résultant de leur utilisation infectent les smartphones et exposent le consommateur au vol de ses données personnelles.

Applications espions : Le système Android est le plus menacé

C’est en tout cas ce qu’a révélé la société de sécurité « Dr Web » dans un communiqué. Selon la firme, des virus ont infecté des smartphones chinois fonctionnant sous Android. Ils investissent le système d’exploitation dès l’activation de ce dernier et se manifestent durant le processus de lancement des applications espions. Ils collectent alors un maximum de données personnelles, telles que les identifiants bancaires, les coordonnées téléphoniques et GPS, à travers ces applications.

applications espions

Selon une étude de la société de sécurité américaine Kryptowire, plus de 700 millions de smartphones Android seraient épiés de la Chine. Etant donné que ce système d’exploitation recouvre plus de 80 % du marché, Google se montre actuellement vigilent. D’où il est vivement conseillé pour chaque utilisateur de mobile de bien sécuriser son smartphone. Il existe d’ailleurs plusieurs guides et conseils pour y parvenir.

Google n’est pas resté inactif face à cette situation

Pour réagir face à l’exploitation du système Android par des hackers, Google Play a retiré plus de 700 000 applications du marché au cours de l’année 2017. Selon la filiale de Google, 99 % d’entre elles ont pu être exclues avant leur installation. Google a d’ailleurs supprimé plus de 100 000 comptes de développeurs pour réduire les dégâts.

applications espions

Les équipes de vérification du géant américain se sont basés sur des algorithmes dédiés pour pouvoir élaborer une telle statistique. Par ailleurs, la détection des applications malveillantes s’effectue par des robots. C’est grâce à ces vérificateurs que certaines contrefaçons ont pu être détectées, à l’instar de la fausse appli WhatsApp. Même si l’infection se généralise et que le vol de données personnelles s’éparpille à travers le monde, d’autres solutions sont également disponibles sur le marché. Vous pouvez par exemple visiter le site AV-TEST pour en savoir plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE