La dernière version du Apple MacBook Air date déjà de 2016. Après deux ans de présence sur la scène des meilleurs ultraportables, cette machine signée Apple propose encore de belles performances en matière bureautique comparée à ses concurrents. Forcément, on se demande si elle fait encore le poids face aux derniers PC portables tournant sous système Windows 10. Voici un petit test pour vous donner une idée sur la valeur du dernier laptop de la marque à la pomme !

Apple MacBook Air : un design rétro mais authentique

Apple MacBook Air

Apple est resté fidèle au design de son premier Apple MacBook Air qui a été lancé en 2010. On reconnaît facilement les ultraportables de la gamme par leur belle couleur blanche, mais aussi par leurs larges bordures d’écran. Le fabricant californien se refuse à changer le design de ses MacBook, prodiguant ainsi un style rétro de son dernier MacBook Air. Notons que l’écran occupe à peine les 73 % de la façade, contre 87 % pour les autres PC modernes, tels que le Dell XPS 13. Ce design reste donc la signature d’Apple sur ses laptops.

En outre, le dernier Apple MacBook Air arbore un châssis en aluminium. On retrouve le logo de la marque dans le dos de la bête, comme à l’accoutumée des modèles Apple. La machine profite  d’un angle d’ouverture satisfaisant grâce à sa charnière souple. Côté clavier, elle arbore le même pavé numérique que ses prédécesseurs, à la seule différence que celui-ci est un peu en retrait. Ses touches sont légèrement plus petites, rendant plus fréquentes les fautes de frappe. En revanche, son touchpad fait vite oublier ce petit problème. Il est intégré au châssis de manière à agrémenter l’utilisation de l’ordinateur.

 

Obtenir au meilleur prix

 

Des fonctionnalités qui font la différence

Apple MacBook Air

On s’est également penché sur la chauffe de cet Apple MacBook Air en une heure de benchmark. Le résultat a été plutôt convenable puisque sa température n’excède pas les 49,9 °C. Seule une petite partie du pavé numérique a chauffé. Le reste du châssis n’est donc pas affecté par la surchauffe malgré une sollicitation plus ou moins importante. En cas de surchauffe, les ventilateurs s’activent et génèrent un bruit plutôt gênant même si leur sonorité ne dépasse pas les 39 dB.

En termes de connectique, nous nous sommes contentés de deux ports USB 3, d’un port Thunderbolt 2, d’un lecteur carte SD et d’une prise mini-jack. Cet ensemble est un peu désuet face aux ordinateurs portables derniers cris. Ce modèle a toutefois l’avantage disposé d’un système d’attache magnétique pour son port d’alimentation empêchant les problèmes d’arrachement.

Un écran qui se fait vieux

Apple MacBook Air

Nous n’avons pas été très convaincus par l’écran du dernier Apple MacBook Air. Mesurant 13,3 pouces, celui-ci affiche une définition de 1440 x 900 pixels, largement moins que celle proposée par les PC portables d’aujourd’hui dont la majorité a adopté le Full HD. On note un taux de contraste assez décevant, avec seulement 600:1. Mais Apple s’est rattrapé sur la colorimétrie, en proposant un Delta E à 5 (3 étant la norme standard). L’équilibre des couleurs chaudes et froides a été rigoureusement respecté. Le dégradé des gris est assuré par la stabilité du courbe gamma. Du coup, il est raisonnable d’affirmer que le MacBook Air dispose d’un bon écran, mais sans le vrai plus qui fait la différence.

Des performances moyennes

Apple MacBook Air

Le Apple MacBook Air s’équipe d’un processeur Intel Core i5-5350U et dispose de 8 Go de mémoire vive. Son espace de stockage est de 128 Go. Jusqu’ici, la configuration de cet ultraportable n’a rien d’époustouflant. Déjà, le processeur est vieux de trois générations. Les dernières machines sous Windows 10 tournent sous un processeur de 8ème génération, contre un GPU de 5ème génération pour le MacBook. Cela dit, cette configuration ne sanctionne pas pour autant les performances du dernier ultraportable d’Apple. Avec un macOS optimisé, le Apple MacBook Air reste fluide et réactif lorsqu’il est utilisé dans le cadre bureautique. Bien que ses performances soient assez similaires à celles de son prédécesseur, il reste assez polyvalent.

Un ultraportable des plus endurants

Apple MacBook Air

Le Apple MacBook Air n’a pas volé le titre de PC ultraportable. Avec un poids de 1,35 kg, cette machine se glisse discrètement dans un sac de taille moyenne. Son épaisseur a été réduite à 1,7 cm en vue de faciliter son rangement. Les grands voyageurs en seront sans doute satisfaits. L’endurance caractérise également cet ordinateur. Après test de lecture vidéo (sans rétroéclairage et les écouteurs branchés), ce modèle a tenu 10 heures et 42 minutes. Même si le modèle précédent d’Apple a fait mieux (12 heures 35 minutes), ce MacBook Air peut rivaliser avec les modèles dernier-cri en termes d’autonomie.

Conclusion

En somme, le Apple MacBook Air vaut encore le coup d’être acheté en 2018. Pour un prix de 1000 euros, cet ultraportable possède toutes les qualités recherchées en termes de performances, d’affichage et d’autonomie. Même si sa configuration désuète le plombe sur l’ensemble de ses notes, il reste une bonne machine. Mais pour le même tarif, on peut aussi s’offrir pour un PC portable sous Windows 10 nettement plus puissant au design moderne. A vous d’en décider !

LAISSER UN COMMENTAIRE