Les ingénieurs de chez Lomography n’en finissent pas avec l’exploitation de la nouvelle technologie, puisque le nouveau Lomo Instant Square a pu voir le jour. Cet appareil photo utilise des films instantanés Instax de chez Fujifilm pour générer des films polaroid carrés. Outre son design pour le moins captivant, ce dispositif propose également plusieurs fonctionnalités qui intéresseront sans doute les amateurs et les adeptes de nouvelles technologies.

Par ailleurs, les informations sur l’ appareil de prise de vue Pentax K-1 Mark II peut être consulté sur ce lien. Aussi, découvrez-y divers gadets high-tech avec leurs spécificités à chacun.

Un look tape-à-l’œil, mais sans plus

Lomo

Le moins que l’on puisse dire sur le nouvel Instant Square, c’est que son look attire le regard. Cet appareil photo a été élaboré dans un look plutôt géométrique en étant replié. Une fois déplié, il arbore un soufflet lui conférant un aspect inédit et futuriste. Tout comme l’ appareil modèle Fujifilm X-T20, c’est un équipement pour un dispositif destiné aux professionnels !

On déplore toutefois la qualité du matériau utilisé pour la coque puisque le Lomo Instant Square a été façonné à partir d’une matière plastique de basse qualité. On remarque également une certaine fragilité au niveau du mécanisme d’ouverture de l’optique. Et la charnière métallique n’est pas des plus résistantes. Bref, ce dispositif de prise de vue masque ses défauts sous son design avant-gardiste.

Une bonne qualité d’optique malgré un mauvais viseur

Lomo

L’objectif en verre de ce modèle signé Lomography propose une focale de 95 mm. Cette focale longue caractérise la majorité des appareils de la firme. Grâce à elle, les images ressortent nettes et précises. Il s’agit juste de bien viser l’objectif pour réussir ses photos. Pour résoudre ce petit problème, ce dispositif peut être étoffé par un complément optique grand angle en option, un accessoire solide composé d’une lentille en verre et un fut métallique.

A la différence de ses modèles précédents, l’Instant Square de Lomo profite d’un viseur étriqué qui peut poser problème lors de la prise de vue. Le problème de parallaxe de l’appareil s’avère plutôt gênant puisqu’il impacte sur la bonne réalisation d’un plan américain. Ce petit souci peut gâcher beaucoup de pellicules au début. Mais au fil des clichés, la prise de vue s’améliore et le cadrage se précise avec l’expérience.

LAISSER UN COMMENTAIRE