Jusqu’où va aller la Commission européenne sur la protection de la vie privée ? C’est la question que se posent les entrepreneurs français œuvrant dans le domaine de la conception d’objets connectés ainsi que la technologie jouets connectés. Ceux-ci craignent l’application du futur règlement envisagé par la Commission en raison de son impact fulgurant sur le développement de l’industrie française des objets connectés et l’utilisation d’Internet.

L’adoption du futur règlement envisagé vers le début de 2019

vie privée

Les éditeurs de logiciels et de services tremblent à la révélation du nouveau règlement relatant de la protection des internautes. Même si ce texte est encore en cours d’élaboration à Bruxelles, la Commission européenne compte l’adopter en l’état. Ce qui signifie que tout appareil connecté tel que les récents bracelets connectés devra être utilisé seulement après le consentement de l’internaute, même si cette requête n’a rien à avoir avec la vie privée de ce dernier.

Cette demande de consentement sera généralisée sur l’intégralité des objets connectés existants sur le marché ou qui sont déjà utilisés. Ce qui risque fortement de nuire à l’utilisation de ces derniers au quotidien. On ne pourrait plus, par exemple, utiliser sa voiture intelligente de façon instantanée. Et le renforcement de la sécurité de son domicile avec la Domotique Somfy One objet connecté deviendrait plus compliqué.

Vie privée sur le net : Le monde de la numérisation en danger

vie privée

Aujourd’hui, le quotidien des gens tourne autour de la haute technologie telle que l’objet connecté de sécurité Myteepi et aussi du numérique. C’est par exemple le cas des agriculteurs qui utilisent des capteurs pour garder un œil sur le développement de leurs cultures. A cet effet, il est nécessaire d’exploiter certaines données, telles que la météo ou la qualité des sols, pour résoudre les problèmes liés à la croissance des plantes. C’est aussi le cas des éleveurs qui font porter un collier connecté à leurs animaux de ferme pour surveiller leur santé.

L’efficacité des objets connectés devient alors compromise par l’application d’un tel règlement puisque leur utilisation s’en verrait limitée. Bref, le monde du numérique est en danger face à une telle restriction. On s’attend donc à un grand chamboulement, notamment la chute des ventes d’objets connectés entraînant la faillite de l’industrie française.

LAISSER UN COMMENTAIRE